Coglès, le coeur du Coglais. Commune déléguée de Les Portes du Coglais

logo du site
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,
  • Coglès,

Accueil du site > Pages Annexes > Route de La Selle-en-Coglès

Route de La Selle-en-Coglès

Ancien manoir de la Bretonnière, à 400 m du bourg et 100 m, à l’Est de la route.

On voit devant la porte d’entrée une tourelle carrée formant au rez-de-chaussée un porche à arcade cintrée qui repose sur deux piliers cylindriques en granit. Un cadran solaire en ardoise, gravé du monogramme IHS, est actuellement fixé à l’un de ces piliers. Les côtés de la tourelle sont percés chacun, comme la façade, d’une arcade en plein cintre. Une petite meurtrière se voit au-dessus. Le logis présente une fenêtre grillée dont le centre forme un losange concave. Un des bâtiments de servitude possède également une meurtrière. La cour est pavée ainsi que le chemin qui y conduit. Sa chapelle a été détruite en 1841.

Le manoir avait un droit de haute justice. 

La Bretonnière appartenait aux de Coglès en 1430, aux du Châtellier en 1470, aux des Mazures en 1473, et passa par alliance aux Moreau vers 1475. Elle fut ensuite aux de Couaisnon, passa par alliance vers 1513 aux de Vaux, puis fut aux de la Fontaine, et passa par alliance aux de Sceaux qui l’avaient en 1539, par alliance aux Pinczon seigneurs de la Pinczonnière vers 1575, par alliance aux de Marbeuf qui l’avaient en 1659, par alliance aux barons des Nétumières, par alliance en 1696 aux de Rahier, et par alliance vers 1730 aux de Ranconnet comtes de Noyant, qui le vendirent en 1777 aux Lamy, il était en 1789 aux mains des Euzenou seigneurs de Kersalaun.

 

Paul Banéat "Le département d’Ille-&-Vilaine" - 1927



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF